Tuto Fermetures éclairs

 

 

La Fermeture éclair est « un dispositif mécanique permettant l’ouverture et la fermeture rapide d’un vêtement, d’un sac, de chaussures ou le raccordement et la séparation rapide de pièces de tissus. »

Ce système est originaire des États-Unis où le système des fermetures éclair est inventé par les ingénieurs Elias Howe, Max Wolff et Whitcomb Judson en 1891.

Les premières fermetures sont constituées d’œillets et de crochets qui ne sont pas encore aussi solides que le système actuel de dents imbriquées.

 

 

Il existe de très nombreux types de fermetures éclairs que l’on peut classer en trois grandes familles :

  • Les fermetures à glissière métalliques : souvent en laiton, chaque dent de la chaîne métallique est fixée par pression sur le ruban.
  • Les fermetures à glissière en spirale ou universelles polyester : une spirale est cousue ou intégrée au tissage du ruban latéral. La chaîne est généralement en polyester.
  • Les fermetures à glissière plastique ou sport : la matière plastique est directement injectée et moulée sur le ruban. La chaîne est le plus souvent faite à base de polyoxyméthylène.

Bon à savoir :

On différencie fermetures séparables et fermetures non séparables.

  • les fermetures séparables : les fermetures éclair séparables possèdent deux côtés détachables. Le plus souvent, elles sont utilisées pour les vestes.
  • les fermetures non-séparables : dans ce cas, les deux rubans sont unis à la base. Les fermetures non-séparables sont utilisées pour les trousses et pochettes, les pantalons, jupes…

Il existe également des fermetures spécifiques :

  • Les Fermetures imperméables : ce type de fermeture est soumis à un traitement sur le ruban et les mailles qui le rend imperméable à l’eau et permet ainsi de réaliser k-way ou combinaisons imperméables.
  • Les Fermetures à double curseur : comme le nom l’indique, les fermetures à double curseur possèdent deux curseurs indépendants qui permettent de régler l’ouverture et la fermeture d’une parka par exemple selon votre souhait.
  • Les Fermetures invisibles : très fines, elles se noient parfaitement dans votre création. Souvent utilisées pour réaliser la fermeture de jupes ou de robes, les fermetures invisibles sont pratiques et ne cassent pas la ligne du vêtement.

 

 

Pour choisir la fermeture éclair adaptée à votre création, plusieurs paramètres sont à prendre en compte :

L’utilisation

  • pour les vêtements de sport ou d’extérieur, choisissez plutôt des mailles plastique qui seront assez résistantes.
  • pour coudre une fermeture sur des tissus fins ou dans le dos d’une robe par exemple, préférez la fermeture en spirale qui sera parfaite du fait de la finesse de ses mailles.
  • pour associer à du jean opter pour les fermetures métalliques.

La longueur

Pour savoir qu’elle mesure de fermeture choisir, on mesure la maille de la fermeture, c’est à dire la partie avec les dents, et on rajoute deux cm environ.

La taille des dents

Là encore, cela dépend du tissu travaillé, pour poser une fermeture sur un manteau, on opte pour une fermeture à dents épaisses.

A l’inverse, un tissu léger induit plutôt l’utilisation d’une fermeture à dents fines.

Le coloris

Pour assortir votre fermeture à votre vêtement, optez pour une couleur un ton plus foncé pour permettre à la fermeture de se fondre dans votre ouvrage.

A l’inverse, si vous souhaitez en faire un détail particulier, optez pour des fermetures fantaisies : lamé, fluo, dentelle…

 

 

Certaines créations nécessitent des fermetures éclair sur mesure. Vous pouvez vous-même la réaliser grâce à cette astuce toute simple.

Choisissez une fermeture standard d’une mesure supérieure à celle dont vous avez besoin.

Fermeture fermée, cousez une nouvelle réunion au niveau de l’arrêt inférieur.

Pour cela, avec une aiguille et un fil solide, réalisez des points très serrés au dessus de la chaîne en entourant les mailles de manière à les souder ensemble.

Vous pouvez également réaliser cette action à la machine, avec un point zigzag sans avancer.

Faites environ une dizaine de passages en piquant l’aiguille de chaque côté de la chaîne et coupez la fermeture 10 mm sous ce nouvel arrêt (pour une fermeture invisible laissez 25 mm).

 

 

  • Les mailles de votre fermeture éclair ont tendance à rester grippées les unes au autres, bloquant la fermeture. Dans ce cas, il suffit de lubrifier la chaîne mais attention, on évite les lubrifiants classiques et autres produits gras qui pourraient tacher la matière autour. Notre conseil est d’utiliser le graphite de la mine d’un crayon à papier et de venir « colorier » la maille. Vous pouvez également frotter la fermeture avec de la cire de bougie (plutôt blanche pour éviter les résidus).
  • Pour le passage en machine, prenez soin de fermer vos fermetures éclair.
  • Lors du repassage, protégez votre fermeture avec un linge. Evitez de passer le fer sur une fermeture plastique, selon la qualité de la matière, cela pourrait ramollir la chaîne voire la faire fondre et altérer la solidité de la fermeture.
  • Pour nettoyer une fermeture éclair cousue sur un article qui ne passe pas à la machine, brossez les mailles avec un brosse à dents sèche, cela permettra d’ôter les éventuelles poussières incrustées.
Aucun tag

Laisser des commentaires